Toutes les œuvres sur ce site appartiennent exclusivement à l'auteur. (Sauf mention contraire) . Au vu des articles L111-1 et L112-2 du code de la propriété intellectuelle, toute reproduction, diffusion publique, usage commercial seront par conséquent interdits sans autorisation du titulaire des droits. © Le Blog de Cata

vendredi 30 septembre 2016

Cheese naans

Je suis dans le pétrin et j'adore ça.. :)
Voici une recette de cheese- naans que j'en avais envie depuis longtemps de faire .
C'est une recette pour le défi Escapade en Cuisine de septembre.
Le thème de septembre était: Je suis dans le pétrin et c'est le joli blog de Kate qui m'a donné envie de faire cette recette.
La recette de Kate est ici, moi je l'ai modifié un peu en m'inspirant dans le même temps du blog de Sanjee -Bollywood kitchen.
C'est Carine qui doit piocher une recette chez moi. J'ai hâte de voir son choix.

. 
Ingrédients: pour 6 cheese naans
500 g de farine de blé
18 cl d’eau
125 g de yaourt nature (soit 1 pot)
4 c. à soupe d’huile végétale
1 c. à café de sel
1 c. à café de sucre
2 pincée de levure chimique
1 sachet de levure sèche boulangère (7-8g)
12 portions de vache qui rit (2 par naans)


Préparation:
Diluez la levure dans un peu de l'eau tiède avec le sucre.
Mélangez bien et laissez reposer le mélange environ 5 minutes.
Dans le bol du robot (ou dans un saladier), mélanger tous les ingrédients secs : farine, levure chimique, sel.
Ajoutez la levure boulangère , le yaourt, l'huile et la moitié de l’eau.
Commencez a pétrir la pâte, pendant 15 à 20 minutes environ à la main (10 minutes au robot). L’objectif est que la pâte devienne souple et qu’elle ne colle plus aux parois du bol !
Rajouter la moitié d’eau restante, au fur et à mesure, jusqu’à obtenir une belle pâte lisse. Ne pas hésiter à réajuster en eau ou farine pour obtenir la consistance voulue.
Couvrez et laissez lever la pâte dans un endroit chaud 2-3 h environ.
Pendant le repos de la pâte, ouvrir les 12 portions de Vache qui rit dans un petit bol et bien les mélanger.
Au bout de 2h, former 12 petites boules avec la pâte (de la taille d’une mandarine). Disposer les petites boules sur un plan de travail fleuré afin de commencer à abaisser la pâte.
Commencer alors avec la 1ère boule, et l’aplatir au rouleau afin d’obtenir un disque fin de la taille d’une assiette. En faire une deuxième toujours de la même taille.
Étaler une bonne cuillère à soupe de Vache qui rit sur le 1er disque avec une spatule.
Puis le recouvrir du 2ème disque de pâte, ensuite, on presse les bords délicatement pour ne pas que la vache qui rit ne s’enfuit et c’est fini !
Placer délicatement votre naan sur une poêle à crêpe prechaufée et laisser dorer 4 minutes de chaque côté.
Disposer sur un plat et parsemer d’une noisette de beurre.
A déguster immédiatement.

Bon appétit !

Naan

Le naan (orthographié aussi nân) est une feuille de pain, fait de farine de blé, cuit sur la paroi brûlante d'un four. C'est un pain de consommation courante dans plusieurs régions d'Asie centrale et d'Asie du sud : Afghanistan, Iran, Ouzbékistan, Birmanie, Pakistan, Inde du nord-ouest (principalement dans le Rajasthan et le Gujarat) et Chine (principalement dans la région autonome du Xinjiang, par les Kazakhs, les Ouïghours, et les Tadjiks). On le trouve également dans les boulangeries des pays de l'ex-URSS, y compris en Russie.

Traditionnellement, il est fabriqué journellement à la maison par les femmes.
Les pains nân (نان) couramment consommés en Iran sont :
- le nân-e-lavâsh, très fine galette de quelques millimètres d'épaisseur
- le nân-e- tâftun galette légèrement plus épaisse (5 mm environ) qui accompagne la plupart des ragoûts iraniens
- le nân-e barbari, galette épaisse (1 cm environ)

Le lavash est fait de farine et d'eau, sans levure. Pour la cuisson, il est plaqué sur la paroi intérieure d'un four creux (nân bastan), en le passant par une ouverture en partie supérieure. Le barbari beaucoup plus épais puisqu'il fait un à deux centimètres suivant les régions, est composé à partir de farine de froment, de levure, d'un peu de yaourt et d'huile, de sel, parsemé de graines de sésame ou d'oignon noir.

Boulangerie de barbari à Téhéran
      Nân cuit dans un tandoor

                                       









Le nân en Afghanistan
A la campagne, le pain est l'affaire exclusive des femmes. Dans chaque famille, tôt le matin, les femmes préparent le pain dès la prière du matin. En ville, le pain se fabrique dans des boulangeries artisanales ou industrielles.
Dans le nord du pays, la pâte de farine et d'eau est laissée à lever puis pétrie sur une fine peau de chèvre ronde. Les galettes sont cuites sur les parois brûlantes du four tandour (généralement orthographié par les anglophones tandoor). Ce four ressemble à une grosse jarre avec une large ouverture supérieure, pour introduire les galettes.

Dans les régions de culture pachtoune, on trouve :
- le nân-é qasa à Mazâr-e Charîf, une galette allongée et fine, avec des rayures tracées avec les doigts
- le nân-é pandja est plus épais, à dessins et peut se conserver un jour
- le nâ-é gerda est épais et rond, avec des dessins circulaires.


Gurudwara Bangla Sahib in New Delhi 03-2016 img2.jpg
Le nân en Inde et au Pakistan
Le nân est un héritage et une spécialité des Musulmans. En Inde, lors de la période Moghol du xvie siècle au xviiie siècle, les princes firent venir des artisans iraniens, turcs et afghans qui importèrent les techniques de panification de leur pays. Ils contribuèrent au développement de la consommation du pain dans cette région. La désintégration de l'Empire moghol à la fin du xviiie siècle conduisit un grand nombre d'aristocrates à se replier de Delhi à la cour d'Avadh (à Lucknow).

Le nân diffère du chapati indien par sa forme et son mode de cuisson. Le chapati est généralement rond et est cuit sur une plaque en fonte appeléetawa tandis que le nân se fait théoriquement dans un four en terre cuite appelé « tandoor ».

Le nân a été diffusé dans le monde dans sa variante essentiellement punjabi.
Le nang en Chine
En Chine, il est appelé 馕, náng (emprunt au persan nân نان), dans les langues turques et persanes, parlées dans les régions occidentales du pays. Il est principalement produit par les différentes minorités du Xinjiang. On peut en trouver dans différentes grandes villes de l'ensemble de la Chine, produits et vendus dans des boutiques ou sur des chariots ambulants.
Il en existe différentes sortes. Ils sont généralement parfumé au cumin, et peuvent contenir, piment, viande ou différents autres ingrédients.
Le lavache en Arménie
En Arménie, le pain traditionnel, appelé lavache, est une mince feuille de pain circulaire, cuite sur la paroi d'un four. Dans plusieurs régions d'Arménie subsiste la tradition de cuire des lavaches pour trois à quatre mois. La pâte se fait en rajoutant à la farine, l'eau et le sel, un peu de l'ancienne pâte conservée. On la laisse lever pendant 30 à 60 min.

En Turquie, le lavas est une longue et fine feuille de pain, à pâte levée, cuite sur les parois chaudes du four tandir. Ce type de pain s'est répandu dans tout l'Empire ottoman et on le retrouve actuellement dans ces pays sous différents noms et différentes adaptations locales.


Histoire du Cheese Nan - casser le mythe ?

Si vous allez en Inde et que vous commandez un cheese nan, il n'est pas rare que vous n'en trouviez pas, ou même que l'on vous en serve, avec un petit sourire ou une petite remarque du "only people from France ask for cheese naan". Et oui, je vais sans doute détruire le mythe, mais il me faut rétablir la vérité, le naan au fromage n'est pas une spécialité indienne. mais bien adaptation typiquement dédiée à la population française et inventée pour elle. Enfin, c'est logique, il n'y a pas de fromage en Inde, ce n'est pas une tradition là-bas comme ici en France, où nous avons semble-t-il autant de de spécialités fromagères que de jours de l'année, ça ne peut donc venir de France.
(sources:wikipedia, http://www.couleur-indienne.net/)

11 commentaires:

  1. J'aime quand tu es dans le pétrin :) Bisous Catalina

    RépondreSupprimer
  2. Hum c'est un superbe choix cela doit être extra, c'est une belle réussite
    Bisous et belle soirée

    RépondreSupprimer
  3. Mamma mia quel délice!!! Gros bisous ma Cata chérie!!!

    RépondreSupprimer
  4. J'adore le cheese naan ! même si tu viens de casser le mythe ! ;-)

    RépondreSupprimer
  5. Oh j'aime tellement ça !!!! Merci pour ta participation !

    RépondreSupprimer
  6. un classique, mais c'est tellement bon ! <3

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

miammm .....

a target="_blank" href="http://www.hostingpics.net" title="Hebergeur d'image">Hebergeur d'image

the moneytizer