Toutes les œuvres sur ce site appartiennent exclusivement à l'auteur. (Sauf mention contraire) . Au vu des articles L111-1 et L112-2 du code de la propriété intellectuelle, toute reproduction, diffusion publique, usage commercial seront par conséquent interdits sans autorisation du titulaire des droits. © Le Blog de Cata

lundi 4 juillet 2016

Petits pains à hot dogs

Aujourd'hui c'est le Jour de l’Indépendance (en anglais : Independence Day ou Fourth of July), la fête nationale des États-Unis commémorant la Déclaration d'indépendance du 4 juillet 1776, vis-à-vis du Royaume de Grande-Bretagne.
Le jour de l'indépendance est un jour férié national marqué par des événements patriotiques. Les célébrations ont souvent lieu en extérieur. En tant que jour férié au niveau fédéral, les institutions fédérales non nécessaires (comme les services postaux) sont fermées. Beaucoup de politiciens profitent de ce jour pour apparaître en public et louer l'héritage national, historique, la société, et les individus.Les décorations utilisées sont généralement rouges, blanches ou bleues, pour rappeler le drapeau américain. Les parades ont souvent lieu le matin, tandis que les feux d'artifice ont lieu le soir.
Les feux d'artifice sont souvent accompagnés par des chansons telles que « The Star-Spangled Banner », « God Bless America », « America the Beautiful », « My Country, 'Tis of Thee », « This Land Is Your Land », « Stars and Stripes Forever », et, localement, « Yankee Doodle » au nord-est et « Dixie » dans les États du sud. Certaines des paroles rappellent la guerre d'indépendance ou la guerre de 1812.
Un coup de feu est tiré dans chaque base des États des États-Unis, appelé le « salute to the union » (en français : « salut à l'Union »)3.
Alors que les officiels observent toujours le 4 juillet, le niveau de participation varie en fonction du jour de la semaine sur lequel tombe le 4. Si le jour férié tombe au milieu de la semaine, certains feux d'artifice ou certaines célébrations sont reportés au week-end.

En France, l'ambassadeur des États-Unis se rend traditionnellement au cimetière de Picpus à Paris afin de rendre hommage au marquis de Lafayette, cérémonie officielle à laquelle assistent également diverses autorités françaises.(source; wikipedia)
Cette fête nationale c'est l'occasion parfaite de m'associer à Sophie du très joli blog La tendresse dans la cuisine et de « Cuisiner pour la paix » .

Par cette initiative Sophie nous propose de l’accompagner, pour saluer et honorer les habitants d’un pays le jour de sa fête nationale.

Connaissez-vous l'histoire du hot-dog?
La légende dit qu'un vendeur de saucisses new-yorkais, qui avait l’habitude de servir les saucisses chaudes en donnant à ses clients une paire de gants en plastique pour éviter qu’ils ne se brûlent, manqua un jour de gants et demanda à un boulanger de lui fabriquer rapidement des petits pains blancs sur lesquels il déposa la saucisse. Une autre version relate qu'en 1904, lors d'une foire organisée en Louisiane, un exposant Bavarois, Anton Feuchtwanger, aidé de son beau-frère boulanger, présenta les saucisses chaudes dans un morceau de pain, pour les transporter d'un bout à l'autre de l'exposition, sans se brûler. Ce qui est certain, c'est qu'en 1871 déjà, un boucher d’origine allemande, Charles Feltman, servait des saucisses dans du pain, dans son kiosque de Coney Island, petite station balnéaire de New-York. 
Du chien chaud au hot-dog Quant au terme "hot-dog", il viendrait d'une suite de déformations. Tout commencerait à cause du chien apporté également par les immigrants allemands : le teckel. Cet animal, souvent comparé à une saucisse, aurait donné son nom à la saucisse vendue dans la rue, pour railler l'origine douteuse de la viande. De fait, vers 1890, les stands ambulants étaient appelés "dogs carts". Il est facile d'imaginer les vendeurs de cette "saucisse de chien" en train de proposer leur sandwich chaud en clamant "Hot dogs ! Hot dogs !".
Ingrédients: pour 16 petits pains :
20 cl de lait
12 cl d'eau
1 œuf
1,5 c à c de sel
2 c à s de sucre
60 g de beurre pommade
650 g de farine
1 sachet de levure sèche boulangère

1 jaune d’œuf+ 2 c.à s de lait

Préparation:


Diluez la levure dans un peu de lait tiède avec le sucre. Mélangez bien et laissez reposer le mélange environ 5 minutes.

Dans le bol du robot (ou dans un saladier), versez la farine, le sel et le beurre coupé en petits morceaux.

Mélangez jusqu’à ce que le beurre soit bien intégré dans la farine.
Ajoutez la  levure, l’œuf et au fur et à mesure l'eau et le lait tiède restant.

Pétrissez 8-10 minutes environ. La pâte doit former une boule élastique. Retirez la boule de pâte du bol du robot.
Couvrez et laissez lever la pâte dans un endroit chaud 2-3 h environ.
Préchauffez le four à 180°C.
Divisez la pâte en 16. Les façonner en boudins.
Les déposer sur deux plaques à pâtisserie recouvertes de papier sulfurisé.
Faites lever une 2ème fois dans un endroit chaud  pendant 25 minutes.
Avant d'enfourner, badigeonnez les avec 1 jaune d’œuf mélangé avec 2 c. à s de lait froid et décorez avec des grains de pavot et /ou tournesol.
Faites cuire 15-20 minutes.

Vous pouvez les congeler sans problème.
Reste à les farcir......
Aujourd'hui, le hot-dog a (re)fait le tour du monde.
Servi avec de la moutarde, il se décline aussi à la mayonnaise, au ketchup, à la sauce chili, avec des oignons, de la choucroute, du fromage, dans du pain blanc ou de la baguette... Les recettes de hot-dogs sont déclinables à l'infini. 
Au Québec, on l'appelle chienchaud, les Espagnols le nomment Perro Caliente, tandis que les Chinois lui préfèrent le doux nom de Re Gou. 
Les plus chics le désignent sous le nom de Saucisse viennoise alors que quelques Québécois parlent du hot-dog par le terme Roteux. 
Le hot-dog a donné naissance au Completo, un petit sandwich chilien garni d'avocat et de tomates concassées, mais aussi à la Guédille, une création canadienne remplaçant la saucisse par des salades. Au Texas, on fait frire la saucisse dans une pâte à beignet à base de maïs avant de la planter sur un bâton : on appelle ça le Pogo. 
Notez que chaque année a lieu le Championnat International de Hot-Dogs, dans l'un des plus vieux restaurants de Coney Island, "Nathan's". Le vainqueur, un japonais de 66 kilos, en a mangé 53 en 12 minutes. Qui dit mieux ? (source: http://www.club-sandwich.net/)

Nous aussi nous avons eu la chance de goûter un hot-dog à "Nathan's" de Coney Island.
Un souvenir inoubliable !


 
  


10 commentaires:

  1. J'adore les PANCHOS jajajja voilà comment on les appelle en Argentine! Ces pains doivent être troppp bon. Gros bisous ma Cata chérie!

    RépondreSupprimer
  2. Très belle illustration de la fête Nationale des Etats Unis ! ces petits pains sont parfaits pour se faire de bons petits hot dogs maison ! il y a une éternité que je n'en ai pas mangé .. ils me donne envie !! Gros bisous Catalina !

    RépondreSupprimer
  3. Moi aussi j'ai très envie d'y goûter!! Bisous Cata

    RépondreSupprimer
  4. Je n'ai jamais essayé de faire moi même mes pains à hot dog..
    il faut que j'essaie, sûre que ça plairait à mes enfants!!!
    bises

    RépondreSupprimer
  5. Merci Chris, mon garçon a adoré j'ai congelé moitié et c'est aussi bon après
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Catalina!!
      Nous nous sommes régalés avec les hot dog maison!!!
      J'ai posté la recette ce matin...
      J'ai encore 2 recettes à toi, à faire, et qui sont en marque pages!!!!
      Il faut que je m'arrête!! :D
      bisous et belle journée

      Supprimer
    2. Super contente que vous avez aimé. ...merci Chris , je vais aller voir de suite

      Supprimer
  6. Ils ont l'air bien bons ces hot dogs bien dodus, meilleurs que les "Nathan" qui semblent tous mous.

    RépondreSupprimer
  7. Ils sont parfaits tes petits pains. Miam

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

miammm .....

a target="_blank" href="http://www.hostingpics.net" title="Hebergeur d'image">Hebergeur d'image

the moneytizer