Toutes les œuvres sur ce site appartiennent exclusivement à l'auteur. (Sauf mention contraire) . Au vu des articles L111-1 et L112-2 du code de la propriété intellectuelle, toute reproduction, diffusion publique, usage commercial seront par conséquent interdits sans autorisation du titulaire des droits. © Le Blog de Cata

mardi 15 mars 2016

Babgulyás - goulash de haricot

Je remonte aujourd'hui cette recette pour souhaiter Bonne fête nationale aux Hongrois !!!
« L’Orient commence aux portes de Vienne », disait Metternich en évoquant la Hongrie. Il est vrai que ce pays de 93 033 km² (trois fois la Belgique) ressemble par certains aspects à l’Autriche (dans sa partie basse), tout en ouvrant déjà la porte vers un monde de saveurs épicées, de vins puissants et de musiques envoûtantes.
La Hongrie occupe le centre du Bassin danubien, où alternent les villes d’eau, les cités baroques et les bourgades champêtres. Ici, pas de paysages grandioses ni trop tourmentés. Délimitée au nord par les Carpates, la Hongrie d'aujourd'hui laisse les sommets à la Slovaquie et cultive la douceur de vivre dans ses plaines ou sur les rives volcaniques du Balaton. Partout où il passe, le Danube s’impose. Le climat est tempéré, un peu plus continental qu’en France.
L’occupation turque a laissé à la Hongrie le goût du café, de la cuisine épicée ou sucrée, les roses, les bains turcs et même quelques mosquées. Bref, pas étonnant que beaucoup de touristes affluent chaque année dans ce petit pays qui a beaucoup à offrir.
Cerise sur le gâteau, le sens de l’hospitalité des Hongrois fait rarement défaut.

Le goulash, la goulache ou la soupe de goulash (hongrois : Gulyásleves , prononcé [ˈgujaːʃlɛvɛʃ]) est à l'origine une soupe hongroise très répandue en Europe centrale, surtout dans la plaine des Carpates.
Le goulash fait partie d'une famille de plats paysans, avec le paprikás et le pörkölt qui ont intégré la gastronomie bourgeoise au cours du XIXe siècle. De nombreuses langues d'Europe occidentale désignent d'ailleurs confusément ces trois plats sous le terme unique de « goulash ». Ce nom signifie littéralement soupe du bouvier puisqu'en hongrois, bouvier se dit gulyás.
On en trouve des variantes en Autriche : gulasch auf Wiener Art, en Allemagne : gulasch, en République tchèque et Slovaquie : guláš, en Roumanie : gulaş, etc.
Si la préparation varie, les ingrédients de base restent une viande (bœuf, veau, porc, cheval, agneau ou mouton), des légumes (carotte, tomate, chou-navet, poivron, etc.), des aromates : oignon, poivre, sel et l'indispensable paprika.
Il a donc une couleur rouge très reconnaissable. Il peut se préparer dans un chaudron (Bográcsgulyás) ou dans un faitout (Gulyásleves).

Le Babgulyás (« goulash de haricot ») est préparé avec haricots de type lingot.
(sources: Wikipedia, routard)
Cette fête nationale c'est l'occasion parfaite de m'associer à Sophie du très joli blog La tendresse dans la cuisine .

Par sa superbe initiative Cuisiner pour la paix - Pour le goût de l'amitié entre les peuples, Sophie s'engage à cuisiner une recette de chaque pays le jour de sa fête nationale.
Elle nous propose de l’accompagner, pour saluer et honorer les habitants de ce pays et leur envoyer un message d'amitié.
Si vous voulez faire le tour du monde, faites une visite sur son blog plein de générosité et de tendresse.

J'ai utilisé le célèbre et goûteux haricot Coco de Paimpol qui bénéficie - et c’est le seul - d’une AOP (Appellation d’origine protégée).



Ingrédients:
500 g de viande de boeuf (bourguignon)
500 g haricots blanc coco frais, écossés et ensuite congelés
5 pommes de terre
1 oignon
1 poivron rouge
2 tomates
2 carottes
1 gousse d'ail
2 c à s de concentré de tomates
1 cuillère à soupe de paprika
3 cuillères à soupe d'huile d'olives
sel,poivre
bouquet garni
ciboulette

Préparation:

Lavez et épluchez les légumes.


Coupez l'oignon et l'ail finement et les carottes en rondelles.
Coupez les tomates et le poivron rouge en petits dés.
Dans une cocotte-minute, faites revenir la viande coupée en petits morceaux dans l'huile d'olives.


Ajoutez l'oignon et l'ail et faites revenir.

Ajoutez les tomates, le poivron, le concentré de tomates, les rondelles de carottes, le paprika et le bouquet garni et mélangez.

Faites revenir pendant 5 minutes.
Couvrez d'eau, ajoutez les haricots et faites cuire à couvert pendant 30 minutes sur feu moyen.


Ensuite, ajoutez les pommes de terre coupées en 4 sur la viande, refermez la cocotte et laissez cuire 15 minutes.

C'est prêt ...


Parsemer de ciboulette coupée finement et servir chaud.

Bon appétit !!!

imprimez print

5 commentaires:

  1. Hum merci pour ce bon voyage culinaire; cela doit être un régal
    Bises et bonne soirée

    RépondreSupprimer
  2. A 6 heures du mat, ça me donne déjà faim !!

    RépondreSupprimer
  3. Ma chérie, Cata! J'adore cette recette servie avec des Spätzle mais je crois que c'est plutôt pour la version allemande, suisse et/ou alsacienne non. Gros bisous!

    RépondreSupprimer
  4. Tous ces haricots !!! Miammmmm !!!! Bisous ma Cata

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour, c'est Amal je suis votre binôme, vous voulez que je vous envoie une carte de mon pays le Liban ou une recette .Je voudrais bien votre addresse si c'est possible. cette recette de haricot est bien délicieuse. bisous et bonne journée.

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

miammm .....

a target="_blank" href="http://www.hostingpics.net" title="Hebergeur d'image">Hebergeur d'image

the moneytizer